parapente

Patrimoine

Petit patrimoine

Quelques bâtiments témoignent de la vie quotidienne et de l'activité économique de Puyloubier hier et aujourd'hui.

Les remparts


Datant de l’époque médiévale et situés dans le centre ancien sur les hauteurs du village, de part et d’autre de l’église Sainte-Marie, ils ont été cédés à la commune en 2011 par leurs propriétaires pour l’euro symbolique. Dès lors, leur restauration a pu être engagée. La partie ouest a été entièrement restaurée, sur une longueur de 80 mètres et une hauteur de 7 mètres, et mise en lumière avec un éclairage à base de leds. La partie est a aussi fait l’objet d’une restauration.

Le moulin à huile


Avant l’implantation et le développement significatif de la viticulture dans les années 60, de nombreuses oliveraies garnissaient la campagne de Puyloubier. Les récoltes d’olives étaient portées au moulin à huile, construit au XVIIème siècle, qui a fonctionné jusqu’en 1956. Inutilisé pendant plusieurs années, il fut ensuite restauré et reconverti en lieu culturel qui sert aujourd’hui de lieu d’exposition pour des artistes locaux ou régionaux. Dans les étages plusieurs salles ont été aménagées et abritent la bibliothèque, inaugurée en 1992. La restauration a été réalisée avec la volonté de maintenir l’esprit du lieu. C’est ainsi que l’on peut y observer la structure particulière du bâtiment, notamment la charpente et les murs de force, ainsi que le matériel utilisé pour la fabrication de l’huile : pressoirs manuel et mécanique, scourtins, balance, outillage divers.

Le lavoir


Construit en 1879 en bordure du village, le lavoir municipal a conservé son aspect d’origine. Les terrains qui le bordaient à l’époque, dont le cours actuel, étaient des zones d’étendage et de séchage. Deux autres lavoirs avaient été aménagés plus à l’écart du village aux lieux dits « Jauvade » et « Puits de daim ». Il en reste des vestiges encore visibles aujourd’hui.

La maison commune


La mairie de Puyloubier était autrefois installée au cœur du village dans le bâtiment situé sur la place Damase Mallet, à l’angle de la rue Francis Méano et de la Grand rue. En 1934, la municipalité de Jean Casanova décida de construire un nouveau bâtiment à l’emplacement actuel sur le Cours. Ce projet avait pour originalité de prévoir un bâtiment qui pouvait paraître surdimensionné pour une population de 550 habitants et présentait notamment la particularité d’être implanté en bordure du village et tourné vers l’extérieur... La « Maison commune » allait pouvoir abriter la mairie, la poste et les bains-douches. Elle est toujours fonctionnelle aujourd’hui.

L’école


Le bâtiment qui accueille aujourd’hui l’école élémentaire a été édifié en 1880 selon une architecture typique de cette période « III° république » que l’on retrouve parfois dans d’autres localités. Les mentions « Garçons » et « Filles » inscrites en façade au-dessus de deux portes distinctes témoignent de l’organisation scolaire de l’époque où la mixité n’était pas de mise.